Tzipi Livni: mandat d’arrêt international

Tzipi Livni sous le coup d’un mandat d’arrêt international

Share

Today at 9:49am
Israël a averti mardi que la Grande-Bretagne ne pourrait pas jouer de «rôle actif dans le processus de paix» au Proche-Orient si Londres ne prend pas des mesures pour empêcher des hauts responsables israéliens d’être poursuivis par la justice britannique.

Cette mise en garde a été lancée par le ministère israélien des Affaires étrangères à la suite de l’annulation d’une visite à Londres de l’ex-ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, menacée de poursuites. Le Royaume-Uni, ce mardi soir, a déclaré examiner «les façons de changer son système pour éviter des cas similaires à l’avenir», a déclaré le chef de la diplomatie britannique David Miliband.

Tzipi Livni sous le coup d’un mandat d’arrêt international

Tzipi Livni, actuelle chef de l’opposition, a pris cette décision après avoir été informée qu’elle était sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par un tribunal britannique après une plainte pour son rôle durant une opération militaire israélienne dans la bande de Gaza il y a un an.

«Israël rejette la procédure judiciaire cynique engagée par un tribunal britannique contre Tzipi Livni à l’iniative d’éléments extrémistes», a souligné le ministère dans un communiqué.

«Israël appelle le gouvernement de Londres à respecter une fois pour toute son engagement à agir contre l’exploitation du système judiciaire britannique par des éléments anti-israéliens», a-t-il ajouté. Sinon, Israël estime que cela «porterait atteinte aux relations entre les deux pays».

Opération à Gaza l’hiver dernier

Mardi, l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël, Tom Phillips, a été convoqué au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem pour se voir signifier une protestation du gouvernement israélien. La plainte déposée à l’encontre de Tzipi Livni porte sur ses fonctions de chef de la diplomatie israélienne durant l’opération menée par Tsahal l’hiver dernier à Gaza.

Cette offensive, qui avait comme objectif déclaré de neutraliser les tirs de roquettes palestiniennes contre Israël, a fait 1.400 morts palestiniens. 13 Israéliens avaient été tués. Tzipi Livni a répondu mardi qu’elle assumait la «responsabilité des décisions prises lors de cette opération qui a atteint ses objectifs qui étaient de protéger la population du sud d’Israël et de restaurer le pouvoir de dissuasion» de l’Etat hébreu.

Ce n’est pas la première fois que des hauts responsables israéliens sont menacés de poursuites judiciaires en Grande-Bretagne à la suite de plaintes d’organisations pro-palestiniennes. En octobre, le vice-Premier ministre israélien Moshe Yaalon avait dû renoncer à aller à Londres de crainte de poursuites pour «crime de guerre» lorsqu’il était chef-d’état major de l’armée entre 2002 et 2005.

Advertenties

Tags: ,

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s


%d bloggers liken dit: